La paie d’avril, c’est bientôt

Grâce à la mobilisation des agents de la DRH, particulièrement des équipes en charge de la paie, du recrutement, du SIRH, en lien avec les directions opérationnelles et la Trésorerie, et avec l’appui de la DSI, la paie d’avril sera versée à partir de ce vendredi 24 avril.

Certains éléments de paie, notamment les éléments variables liés à l’activité de mars (heures supplémentaires, astreintes, etc…), n’avaient pas pu être saisis en mars. Sous réserve qu’ils aient bien été transmis dans les délais, ces éléments sont intégrés dans la paie du mois d’avril.
C’est donc une paie de mois d’avril qui, malgré le contexte extraordinaire de la période, se rapproche au plus d’une paie « normale » !

J’en profite pour vous assurer également que si votre cycle de travail habituel a été modifié (notamment si vous avez été réaffectés en EHPAD) et que vous avez travaillé selon des horaires atypiques (nuit, dimanche, jours fériés) ou si vous avez fait des heures supplémentaires, ces temps de travail seront bien valorisés sous forme de récupération ou de rémunération après la sortie de crise.

Ces informations sont également disponibles dans la FAQ RH rubrique « rémunération/carrière »

Gildas LAERON
Directeur des Ressources Humaines

Gestion des congés au mois d’avril

Un comité technique extraordinaire s’est réuni en visioconférence ce mercredi après-midi avec les organisations syndicales pour arrêter les règles de gestion des congés du mois d’avril.
En cliquant sur le lien suivant, vous trouverez le rapport qui a été amendé puis adopté (votes pour : CFDT ; votes contre : SUD, CGT-UGICT-CGT, FO)
Vous pouvez également consulter la note d’accompagnement qui est en cours de diffusion dans tous les services ou parcourir la FAQ (rubrique « Temps de travail »)

La crise sanitaire exceptionnelle et la nécessité d’assurer la continuité des services essentiels de nos collectivités nécessitent de définir pour le mois d’avril des modalités de gestion de congés tenant compte de plusieurs impératifs. Dans la perspective des prochaines vacances scolaires, ces modalités, discutées avec les organisations syndicales, répondent à la volonté de graduer le nombre de jours de congés et de RTT à poser selon les situations professionnelles des agents. Malgré le contexte particulier, je pense que nous avons réussi à définir des règles de gestion permettant une équité entre agents et donnant ainsi la possibilité de bénéficier de congés. Comptant sincèrement sur votre compréhension en cette période difficile.

Johan Theuret

Directeur général adjoint chargé du Pôle ressources

Affectations agents Direction des sports

Bonjour à toutes et tous,
En raison de l’absence de 122 agents dans les EHPAD, le cellule de crise a validé de nouvelles affectations à compter de demain mardi 24 mars :

  • AT de la DS pour désinfections
  • Etaps de la DS (missions à préciser)

Merci de bien vouloir vous signaler auprès de votre responsable direct.
En outre, je vous rappelle les motifs de refus validés :

  • garde d’enfants âgés de 0 à 12 ans
  • garde d’enfants âgés de 12 à 16 et présentant un handicap 
  • agent avec pathologie à risques
  • agent en arrêt de travail

La collectivité se réserve le droit de demander des justificatifs pour les motifs invoqués.

Merci à vous et comptant sur votre coopération
Marc Delaunay
Directeur des Sports

Travail et santé fragile

Suite à différentes remontées des directions et des agents et en lien avec la cellule de crise vous trouverez dans la Foire aux Questions des éléments de réponse précisant la venue au travail d’agents s’interrogeant sur leur santé fragile ou dont un membre du foyer serait considéré comme fragile.
Pour ces agents, nous vous rappelons la demande de pièces justificatives.
Merci d’en prendre connaissance.
Une ligne téléphonique est mise en place et réservée aux questions et cas particulier qui ne seraient pas abordés dans cette question : une infirmière peut vous répondre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Les situations particulières seront arbitrées par nos 2 médecins du travail dès que nécessaire.
Voici les liens directs vers ces informations :
Quelles sont les pathologies à risque définissant une santé fragile au regard du COVID 19 ?
Quelles dispositions dois je prendre si je suis agent possiblement fragile? Si un membre du foyer est fragile?
Si vous n’êtes pas de santé fragile, mais avez un doute sur votre exposition au virus ?

Consignes pour les agents inclus dans le plan d’activité minimale

La Cellule de crise rappelle à cette heure :

  • Les agents dont la santé est fragile restent à domicile. Si leurs missions le permettent, ils sont considérés comme en télétravail. Des missions peuvent leur être confiées.
  • Les agents en situation de garde d’enfants restent à domicile mais sont considérés comme en télétravail. Des missions peuvent leur être confiées.

La Cellule de crise est attentive à la santé des agents. Les consignes sanitaires de l’Etat sont respectées :

  • Un agent ayant des symptômes ne vient pas travailler.
  • Un agent n’ayant pas de symptômes mais ayant été en contact avec un cas positif vient travailler dans la mesure où il dispose d’une protection adaptée à ses missions. Il surveille régulièrement son état de santé.
  • Un agent, même revenant d’un cluster, qui n’a pas de symptômes vient travailler normalement en surveillant son état de santé.

Actuellement, chaque site est équipé de kits permettant de gérer une situation présentant un risque d’exposition.

La Cellule de crise se tient en capacité immédiate de faire évoluer les consignes de protection si la situation l’exige.